QUARTIER LA VACHE et TRANSFORMATION RÉSIDENCE SOCIALE ADOMA:

Les objectifs du maire de quartier sont :
  • Améliorer l’offre commerciale.
  • Améliorer la vie dans le quartier.
  • Projets de création d’une station de métro et d’une halte ferroviaire.

Des diagnostics de commercialité et de cadre de vie vont être réalisés.

La fragilité de la centralité commerciale devrait perdurer jusqu’en 2025 le temps de l’arrivée du métro.
Le quartier est sous tension, il y a du trafic de cigarette et du deal.

Des actions ont été engagés : le stationnement payant et le réaménagement du jardin public, le renforcement de l’éclairage, et sur l’air de jeux.

Mais aussi :

La sécurisation de la maison de quartier.

Des opérations de job datings avec le club de prévention des quartiers nords.

Chaque vendredi le café citoyen est offert à la maison de quartier.

 

Des actions sont en cours pour orienter et accompagner les commerçants pour mettre des caméras sous Les Halles.

 

Il est évoqué la possibilité d’une création d’une maison de santé avec près de 40 praticiens. Le constat est le même que dans les autres quartiers, il y a une désertification médicale, un accroissement de la population. L’ARS et Mr Rouget travaille sur le projet.

 

Des actions sont également envisagées pour ranimer la place en soirée avec une installation de food trucks.

Une librairie itinérante passera une fois par mois.

La propreté du parc va être améliorer avec plus de fréquences de passages à partir du 4ème trimestre.

 

Transformation résidence sociale ADOMA, destruction et réhabilitation comme pour la cité Negreneys.

Cette résidence est un pôle d’échange multimodales.

Il est l’un des quartier prioritaire de la politique de la ville.

Les projets et objectifs sont :

  • Connecter le quartier à son territoire.
  • Allier ville intense et ville nature.
  • Redynamiser les cœurs de quartier.
  • Requalifier et diversifier l’habitat.
  • Une concertation réglementaire dure jusqu’au 13/07/18

 

ADOMA. Est anciennement SONACOTRA :

Démolition de 184 logements et reconstruction de 250 logements diversifiés.

 

Intervention d’un habitant attribuant les problèmes d’insécurité et de départ d’habitants aux problèmes de trafic de cigarettes et de drogues.

Le maire de quartier intervient sur les différence de droits entre la police nationale de la municipale, et du manque de moyens pour intervenir.

Fermer le menu